Poignet gauche, travail en cours pour l'expo CRA

Peinture acrylique et encre de chine sur toile, 80 cm * 80 cm.

De la naissance à la puberté, l’apparition des os du carpe s'échelonne tout au long du développement de l’individu.

La radiographie du poignet et de la main gauche peut être utilisée pour estimer l’âge biologique de l’enfant.

Cette estimation se fait en comparant les clichés de l’atlas de Greulich et Pyle avec celui du poignet de l’enfant.


L'âge d’un migrant peut être déterminant pour son avenir. S'il est reconnu mineur, il peut se voir accorder un titre de séjour. S'il est considéré comme un adulte, il risque d'être rapidement placé en rétention et expulsé. L'âge charnière en la matière est de 18 ans.

Plusieurs États européens, dont la Suède, les Pays-Bas et l'Allemagne, effectuent des contrôles à l'aide de rayons X pour déterminer si l'intéressé est mineur ou non.

Les radiographies de la main, du poignet ou des dents sont ensuite comparées à des tableaux normalisés qui permettent de déterminer « l'âge osseux » d'une personne.

Cette méthode est présentée comme rapide et relativement facile à mettre en œuvre, mais elle est de plus en plus contestée par des médecins spécialisés. Elle n'est en effet pas suffisamment précise pour déterminer un âge et soumet les intéressés à des radiations inutiles.
 
Les rayons X ne permettent en aucun cas de déterminer un âge avec certitude 
Poignet gauche, acrylique sur toile, 80 cm * 80 cm

Making of de l'exposition CRA à la librairie Floury

A partir de tout début septembre, la librairie Floury Frères à Toulouse accueillera l'exposition "CRA" accompagnant le livre.

Celle-ci est composée de peintures de Gérard Loustau, membre du collectif Tournefeuille Sans Papiers, et de moi-même.

Les peintures de Gérard Loustau sont des réflexions sur le thème de la migration. Mes peintures sont des variations autour d'images du livre CRA.

Une rencontre-signature, avec débat autour du thème des centres de rétention, se tiendra à la librairie Floury Frères, 36 rue de la Colombette à Toulouse, le 18 septembre 2014 à 18h30.

Making of de l'exposition CRA à la librairie Floury

Coupe du monde 2014 de football

Dans CRA, on parle AUSSI de football. Quel rapport entre ce noble sport - un peu perverti par un capitalisme ayant tendance à écraser les brésiliens peu fortunés sur son passage - et les étrangers sans papiers ?

Un nombre significatifs de ces derniers sont des sportifs repérés par des clubs français, emmenés dans notre pays, la tête pleine de rêves, et laissés tombés par leur club à la première anicroche, sans aucun scrupules.

Aussi, suporters de nos équipes colorées, pensez que le sans papier clandestin qui erre en bas de chez vous, entre boulots au noir et centre de rétention, a peut-être failli vous faire vibrer en parcourant la pelouse des stades.

CRA et football

Alter Echos n°36

Le journal de l'Alternative en Midi-Pyrénées consacre dans son numéro de juin 2014 un grand article au centre de rétention de Cornebarrieu, au Cercle des Voisins et plus largement à la politique migratoire, à notre rapport à l'autre et au monde.

Cet article est illustré par une illustration de la bande dessinée CRA.

« ALTERS ECHOS est le journal de l’Alternative en Midi Pyrénées. Il existe depuis février 2006. Le journal ouvre ses colonnes aux adhérents de l’Alternative, mais pas seulement. Ainsi, le journal se trouve au carrefour d’une grande diversité d’opinions qui ne font pas nécessairement l’unanimité. Ces débats existent tant à l’AMP que dans les colonnes du journal. Le journal fait 12 pages ! A chaque numéro un dossier : Culture, LGV, Paysans, Violence/non violence, Redéfinir le progrès, Et maintenant ?... »

4 pages sur CRA dans Friture mag n°22

Friture mag, "média des possibles dans le grand sud" consacre quatre grandes pages à la bande dessinée CRA dans son numéro 22 de l'été 2014.

Une excellente occasion de découvrir les premières pages de cet ouvrage, et de découvrir par la même occasion ce beau journal, riche, élégant et engagé.

Vous pouvez trouver une partie de l'article sur son site internet, et les planches dans l'édition papier (6 €, 72 pages).

Pages

S'abonner à Front page feed